Summer Trip de la Sexy Love Agency

Bonjour !

Cette semaine, du 13 au 19 juillet 2020, vous aurez la possibilité de télécharger gratuitement ma nouvelle (format PDF ou E.Pub), intitulée « Cap sur l’Espérance ».

J’espère que cette courte histoire vous fera voyager, comme elle l’a fait avec moi, à travers les paysages magnifiques de l’Afrique, où le train de luxe traverse une nature à préserver à tout prix. Partez à la rencontre des différents peuples de l’Afrique du Sud à la Tanzanie, vibrez devant les animaux sauvages…

Que vous partiez ou pas en vacances,

Rêvez en compagnie de Dixie et Jude.

Je vous souhaite une belle aventure en leur compagnie.

C’est par ici

https://drive.google.com/file/d/1CV4LdQOhug3VrN3IsdFVzKjVrNQK4efK/view?usp=sharing

ou par là

https://drive.google.com/file/d/1hW90N8d8Yn_5qlC-oVCFTxKjDp8MzzAJ/view?usp=sharing

https://www.pinterest.fr/ellalores2018/cap-sur-lesp%C3%A9rance/

https://www.facebook.com/ellaloresauteure

https://www.instagram.com/ellaloresauteure/

Indocile et Sauvage

Le 7 mars, mon 2e roman est sorti en e.book aux Editions Addictives. Indocile et Sauvage. Cette aventure m’a demandée plus d’un an d’écriture, de relecture et d’épreuves.

Jack le Corse

Rachel la Parisienne

Je l’ai commencé avec une idée précise sur mes personnages mais la réalité a rattrapé ma fiction quelques semaines plus tard. On pourrait croire que j’ai eu une prémonition mais non, c’est une coïncidence, malheureuse et rageante.

Alors j’ai transformé ma colère en mots. Ce livre n’est ni une biographie, ni une vengeance. Je voulais juste avec de simples phrases démontrer qu’il est parfois difficile de voir le vrai visage de certaines personnes, malsaines et manipulatrices.

Mais je voulais aussi dire que rien n’est jamais figé, le bonheur, aussi petit soit-il, peut arriver sans prévenir, par pur hasard. C’est ce que vont vivre mes deux héros, Rachel l’Indocile et Jack le Sauvage avec une rencontre explosive aux odeurs de maquis corse.

En cette période si compliquée , je vous envoie des bouquets d’optimisme aux senteurs d’immortelles. La résilience, la patience et la science nous montrent tous les jours que l’odeur de la liberté est le fait de chacun de nous.

Que cette liberté est en nous quelque soit les épreuves traversées.

# 12 Indocile & Sauvage – Ella Lores

Les Plumes Ensorceleuses

Chronique #12

  • Titre: Indocile & Sauvage
  • Maison d’édition: Éditions Addictives
  • Collection : Luv
  • Nombres de page : 422
  • Date de parution : 07 Mars 2020
  • Note : 4/5
  • Résumé:

Ils se détestent un peu, beaucoup, passionnément…

Jack est solitaire, impulsif et déterminé à ne laisser personne entrer dans sa vie.

Rachel est ambitieuse, sophistiquée et vit à mille à l’heure.

Ils n’ont rien en commun, mais sont obligés de travailler ensemble sur un dossier épineux. Pourtant, un désir irrépressible grandit entre eux, les consume, les dévore peu à peu.

Ennemis le jour, amants la nuit… Sortiront-ils unis ou détruits de ce double jeu ?

Je remercie les éditions Addictives Luv pour ce Service Presse. C’est mon premier livre de cette auteure. Pour informations c’est le spin-off de Sexy Wedding, Faux mariage & vrai désir, de la même auteure. Les tomes peuvent se lire indépendamment.

Rachel est une jeune femme froide…

Voir l’article original 469 mots de plus

La stratégie de résolutions 2020

« Ou l’art de trouver des solutions à des problèmes insolubles  » Giorgio Nardone

Janvier, le mois des bonnes résolutions. Comme d’habitude, j’en ai plein la tête qui s’évaporent au fils des jours. Alors pour une fois, je me mets en place une stratégie qui me permettra (notez le futur et non le conditionnel…) de tenir mes engagements. Première étape : en informer mon entourage parce qu’ils n’hésiteront pas à me rappeler à l’ordre. Deuxième étape : l’écrire sur la toile puisqu’il y aura bien au moins une personne (et là, je pense à ma fille) qui me tapera sur les doigts à la moindre incartade.

Un an déjà que j’ai décidé de modifier mon alimentation. Oh, je n’ai pas fait de régime impossible à tenir, j’aime trop les les petits plats mijotés et les desserts. Non, j’ai juste fait attention. Sans me priver d’un nougat glacé ou d’un fromage de brebis bien odorant. Ma résolution est donc de poursuivre, le muscle qu’est mon coeur me dit merci.

Vivre de mes passions est depuis toujours un des éléments essentiels de mon idéal journalier. Je ne cherche ni la fortune, ni la gloire. Juste de quoi participer à notre foyer familial. Je continue de faire avec conviction mon Métier N°1 et je persévère dans Métier N°2 : l’ECRITURE, activité dévoreuse de temps mais ô combien libératrice. Alors pourquoi s’en priver ? Résolution pas très simple à tenir, je l’avoue mais UN ENORME MERCI aux lectrices (et peut-être lecteurs) qui me donnent le courage de poursuivre sur cette voie.

Résolution N°2 : laissez l’inspiration m’envahir.

Ma dernière résolution pourrait sembler la plus facile à tenir toute au long de l’année. Pourtant, je sais maintenant que c’est la plus compliquée et la plus difficile : AIMER.

Aimer ses amis même si parfois les désaccords paraissent très profonds. Aimer sa famille envers et contre tout, malgré le quotidien qui peut s’avérer parfois pesant.

En cette nouvelle et belle année 2020

Mon Voeu pour Vous

Aimer la vie !

Premier anniversaire, premiers doutes

Hier, je fêtais le premier anniversaire de la sortie de mon e.book, Sexy Wedding. Hier était aussi un jour d’introspection. Qu’ai-je vécu cette année dans ce nouveau monde de l’édition ? Qu’est-ce que j’en retiens ? Et surtout, vais-je continuer ?

Oh, je ne me pose pas la question si je vais continuer à écrire ou pas. Cette passion latente pour l’écriture, je l’ai conservée tellement longtemps en moi que maintenant, elle est nécessaire à mon équilibre intérieure.

Je ne me pose pas la question non plus sur le fait que mes prochains écrits soient publiés ou pas. J’en serais ravie mais je ne considérerai jamais un refus comme un échec. J’ai déjà réussie là où je ne pensais jamais y arriver : avoir un roman publié en papier et distribué dans les librairies ou sur le net. Un vrai miracle à mes yeux !

Cette année a été riche grâce à ce monde nouveau qui s’est ouvert à moi ; j’ai partagé avec des personnes très diverses, venues de tout horizon, discussions, rencontres, échanges cette passion des mots. Il y a des fous rires, des moments d’émotion, des coups de gueule ou des coups de coeur. La vie quoi !

J’en retiens donc que je me suis peut-être plus livrée sous un pseudonyme que sous mon vrai nom. Normal me direz-vous : déguisé, on se lâche. Mais c’est perturbant. Je sais qui je suis, je fais ce qu’il faut (ou presque lol) dans mon quotidien alors l’auteure qui s’est réveillée en moi se déchaîne un peu plus. Et ça fait du bien !

Alors ? Vais-je continuer ? L’aventure est belle mais je suis consciente qu’elle peut s’arrêter bientôt. Je n’aurai aucun regret dans ce cas. Néanmoins, l’apparition de cette nouvelle moi a des conséquences sur mon entourage qui doit aussi gérer ma double vie ou devrais-je dire ma triple vie parce que famille, travail et écriture sont chacun des emplois à plein temps.

Donc la vraie question : ai-je le temps maintenant de sacrifier un de ces trois bonheurs pour y revenir plus tard ?

NON

Les chemins de la vie sont multiples. A moi avec mes doutes, mes certitudes et mes folies de suivre celui qui me plaît parce que les personnes que j’aime seront de toute façon toujours à mes côtés.

Partages

Quand j’ai su que mon roman « Sexy Wedding » changerait de titre et de couverture, j’ai été étonnée et un peu angoissée. La logique commerciale de l’édition m’étant totalement inconnue, je me suis dit : « Ok, pourquoi pas ? ». Je ne suis pas dans mon univers habituel, je me laisse guider. Par bonheur, beaucoup de personnes partagent leurs connaissances sur les codes et usages de ce nouveau monde avec moi.

Et vous savez quoi ?

J’en suis ravie ! Ma vie a toujours été mouvementée avec différents emplois, plusieurs hommes, des enfants, sans parler de mes très nombreux déménagements (et non, je ne suis pas liée de près ou de loin à des militaires…), elle prend aujourd’hui un autre virage, qui inclut bien sûr de partager ma passion de l’Ecriture. Pourtant, elle reste sur la même route. Nous faisons tous des choix bons ou mauvais. A moi d’assumer les miens dans ma vie multiple. Ce qui signifie qu’il faut apprendre. Toujours. Qu’il faut aussi accepter les critiques. Et quand on écrit de la romance, on en essuie. Et on pourrait se sentir seule.

Et vous savez quoi ?

Pas du tout ! Avec une de mes amies, auteure de romance aussi, nous avons assisté à un colloque littéraire où une auteure a tout simplement lynché ce qu’elle appelle avec dédain « les romans de gare ». Elle ne savait pas qui nous étions. Peut-être était-ce mieux sinon je crois que le séminaire se serait terminé en crêpage de chignon au milieu des vignes !

Caroline Costa, Auteure

Et vous savez quoi ?

Nous avons quitté ce lieu, pourtant sublime, pour nous retrouver entre amoureuses de l’écriture et de la romance. Quel plaisir de partager avec Caroline Costa son expérience de l’édition, son amour pour sa famille et ses passions nombreuses. Nous sommes très loin des stéréotypes que cette dame nous a assénées pendant son discours sur les auteurs égoïstes, retranchés sur eux-mêmes et éloignés de la réalité.

Nous avons terminé notre journée tard dans la soirée, après une succulente pizza et des fous rires.

Après des heures devant son écran, rien ne vaut le partage avec les autres Humains de cette Terre magnifique.

Synchronisation

Il y a des jours où vous vous demandez comment ne pas devenir folle. Aujourd’hui en ai un…

  1. Eviter de souffrir d’un dédoublement de la personnalité. J’ai ma vie privée et ma vie d’auteure. Deux noms mais une seule personne. Je pensais naïvement que rien ne changerais. Mais c’est faux puisque les gens me voient d’une certaine façon selon l’activité dont ils ont connaissance. A part mon entourage bien sûr. Alors je m’efforce de rester la même, de synchroniser ma double vie

2. Eviter de jeter votre ordinateur par la fenêtre. En voulant synchroniser ma double vie sur mon ordinateur, celui-ci s’est emmêlé les pinceaux et refuse maintenant de se laisser guider. Un comble en ce qui me concerne !

3. Eviter de mélanger vie privée et vie professionnelle. Invitée au baptême du petit bout de ma collègue, j’ai parlé de tout sauf de travail. Sinon nos conjoints respectifs nous auraient immédiatement déconnectées les unes des autres !

Au final, parfois il est bon de se désynchroniser !

Les petits mouchoirs du bonheur

Au fil des années, j’ai appris à apprécier les petits bonheurs parce qu’à bien y réfléchir, ce sont ces petits moments qui vous apportent le Bonheur avec un grand B.

Chercher à être heureux en permanence est illusoire. Surtout pour un auteur. Le doute, les prises de tête, les ratures sont les trames du découragement mais les lignes blanches se noircissent inévitablement avec le temps. Ce temps qui nous permet d’effacer les mauvais souvenirs, ces tâches que nous voulons voir disparaître. Ce temps qui efface les erreurs des fils de notre vie.

Au fil de l’écriture, j’ai appris que ces petits bonheurs m’avaient transmis la force de surmonter cet angoissant syndrome de la page blanche. Un bonjour de mon voisin, un appel de ma mère, un baiser de mon amour suffit à illuminer ma journée. Je n’ai pas besoin d’un soleil éclatant, j’ai le sourire de mes enfants.

Trouver la joie dans ces petits instantanés que procurent le quotidien me donne vraiment l’impression de profiter de mes journées et ainsi de vivre pleinement mes passions.

Je puise dans l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, dans le roucoulement matinale des tourterelles ou dans les vagues grises de la mer les idées qui feront – ou pas – partie de mon futur roman. Je tisse, je couds, je tricote des phrases pour mon plaisir et ce patchwork de mots et d’images m’amène une joyeuse sérénité.

Et puis, un jour, un Grand Bonheur naît. Un autre coeur s’est ajouté à ceux qui battent déjà dans ma poitrine. Je me dis alors que le temps a définitivement effacé la grisaille imprégné dans le tissu de mon âme. Ce nouveau grand moment vient compléter ma collection de petits mouchoirs qui essuient mes larmes de Bonheur.

La Ronde des Fées

Princesse Aurore, Disney

Certaines petites filles de ma connaissance adorent la Princesse Aurore et ses marraines les Fées. Les contes ont tous bercés notre enfance, je trouve regrettable que des personnes réfutent ces jolies histoires emplies de valeurs saines et de principes éternels à qui sait lire entre les lignes. Et non les femmes ne sont pas toujours soumises aux princes charmants dans les contes et les petites filles ne croient pas en grandissant que le Prince Philippe va sortir de la forêt sur son destrier blanc.

Mais cette part de rêve qui demeure en nous fait aussi que nous sommes des adultes capables de toujours nous émerveillés. J’ai eu cette discussion hier avec une artiste-peintre avec qui j’ai partagé un moment d’enfance à regarder des rochers bizarres et des nuages filant aux vents. Et puis j’ai écouté l’interview d’un poète-chanteur moderne, Hubert-Félix Thiéfaine : pour écrire ses textes (que je trouve absolument magnifiques et déjantés), il puise dans ses immenses connaissances générales mais surtout dans son esprit toujours tourné vers l’enfant encore ancré en lui. Ce qui ne l’a en rien empêché de vivre de sa musique.

Alors nous pouvons être raisonnables, pragmatiques, logiques mais soyons aussi fantasques, rêveurs et enfantins.

Je crois que ce côté fou qu’ont les créateurs et rêveurs, dans le sens large du terme, permet justement de ne pas sombrer dans la vraie folie. J’ai bien osé mettre Aurore et HFT dans le même article !

Laissez les fées vous emmener dans leur ronde imaginaire, le voyage vaut le détour

Le Bal du Printemps

Depuis toujours, le Printemps est célébré comme une renaissance, autant de la Nature que des Hommes. J’aime le retour des couleurs, sous un ciel bleu limpide et un soleil pas encore brûlant. Le Printemps donne envie de danser.

Amandier en Fleurs, Van Gogh

Cette année, le Printemps sera spécial pour moi, avec d’immenses joies, teintées malheureusement d’une sombre colère. Mais j’ai décidé de bannir le noir au profit du rose des sakura (les cerisiers du Japon), du rouge des tulipes de Hollande et du blanc des amandiers en fleur.


“Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, le matin, à la table des anges.”

Khalil Gibran
Le Printemps, Vivaldi

Tous les matins, j’entends avec plaisir les tourterelles roucoulées sur les fils électriques dans ma rue, je suis ravie de voir voler à nouveau au-dessus de mon jardin le magnifique milan de la forêt voisine et j’aime écouter la musique qui s’échappe des fenêtres enfin ouvertes.

« La fantaisie est un perpétuel printemps. »

Johann Friedrich von Schiller

Le Printemps. Giuseppe Arcimboldo

Le Printemps insuffle un regain de vitalité au corps et l’esprit. Les odeurs changent avec le parfum de l’herbe nouvelle et de la floraison des jeunes pousses. Alors malgré les vicissitudes que nous pouvons rencontrer dans notre quotidien, il y a toujours des petits riens qui vous emmène au bal de l’Espoir.

Bref, le Printemps m’inspire