L’héritage de la violette

Depuis son invention, l’écriture a toujours été pour l’Homme – et la Femme ! – un  moyen de communiquer mais très vite elle fut le vecteur principal de la transmission. Comme dit le dicton si judicieusement : 

Les paroles s’envolent, les écrits restent.

L’Histoire nous l’a prouvé mais dans le monde numérique d’aujourd’hui, il nous est difficile de savoir ce que nous léguerons aux futurs générations. Sans parler bien sûr de l’état de notre planète… Je me contenterai ce soir de parler du devoir de mémoire. Novembre 2018 est le bon mois pour ça, non ?

Le bleuet est le symbole des combattants de la Grande Guerre. Mais pour moi, cette semaine, c’est la violette qui est la fleur de la mémoire.

Elle s’est envolée après plus d’un siècle. Pourtant, elle laisse derrière elle des brassées de sourires, des parterres d’images et un subtil parfum de violette éternelle. 

Elle m’a fait prendre conscience la dernière fois que je l’ai vue que la transmission est la plus belle preuve d’amour. Ce soir, elle me donne envie de continuer et de persévérer dans l’écriture. J’espère qu’ainsi, je transmettrai le goût des passions… Comme elle. 

C’est l’héritage de la violette. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.