Le mauvais goût de certains

Depuis (très) longtemps, je lis de la romance (et beaucoup d’autres styles). Depuis peu, j’écris de la romance (et autres). J’assume d’être publiée, exposée aux regards des autres et critiquée. Bien sûr, dans tous les manuscrits, un auteur révèle une part de lui-même. OK. Mais ce n’est pas parce que mon texte comporte un brin d’érotisme que moi, l’auteure, soit à la recherche d’une quelconque relation ! Par quelles complexes et stupides déductions, certains se permettent de croire que je partagerais avec eux  leurs propres envies  ? 

Le revers de la médaille des réseaux sociaux est que vous y côtoyez aussi les mauvais goûts de certains. Je sais : « Chacun ses goûts ». Et dans la vie, je l’applique au quotidien mais il y a une différence entre accepter les goûts de l’autre et imposer ses goûts à l’autre. Surtout quand cet autre, vous ne le connaissez pas ! 

Je ne réponds pas d’avoir du goût, mais j’ai le dégoût très sur.

Jules Renard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.